Confinement ou télé retraite ?

Inventeur d’un nouveau concept dont je ne suis pas peu fier : la téléretraite. J’exerce désormais mon activité de retraité à distance du fait du confinement. C’est dur, c’est héroïque. C’est beau. Quel dévouement ! (Merci à J.-P. S*, qui ne manque pas d'humour, pour cette belle idée…).

Télé retraite, peut-être, confinement certainement

Aujourd'hui, je me proposais de vous faire part de la lettre que j'ai reçue de mon amie américaine Susan, en ces temps de confinement :

J'ai soudainement beaucoup de temps dont je ne sais que faire. Peut-être que toi aussi. Me demande-t-elle. Dans les six comtés voisins de ce coin de la baie de San Francisco, on vient d'annoncer les mesures les plus restrictives que l’on n’ait jamais connu dans la zone continentale des États-Unis.

Nous avons le droit d’aller à l’épicerie ou chez le médecin mais pour la coupe de cheveux c’est râpé ! Ce n’est pas essentiel, disent-ils.

Le confinement c'est la fin des activités habituelles, pour les retraités aussi

Je suis sure que c’est pareil pour la plupart des gens en France aussi. Toutes mes activités habituelles, mon groupe de jazz, les déjeuners avec les amis, les balades en famille… tout ça attendra au moins jusqu'au 7 avril. Et la coupe de cheveux susmentionnée aussi !

Je me suis promis de réapprendre une chanson par jour au piano. Mais ça me laisse quand même encore beaucoup de temps libre ! Même avec les heures passées devant la télé et sur Internet pour regarder le Covid-19 monter et la bourse baisser. Il est grand temps de revenir à mon blog. C’est le moment idéal pour les communautés virtuelles. NDLR : je suis bien d'accord !

Ça fait à peine 24 heures que le confinement a commencé mais jusqu'à présent, je pense que c'est plus facile qu'il y a quelques mois, lorsque l’électricité a été coupée pendant 4 jours à cause des mesures de prévention contre les incendies. Parce que au moins aujourd'hui on peut surfer sur Internet, regarder des émissions de télévision et des films. (Hé, tous les services de streaming, pourquoi ne pas publier des saisons complètes maintenant pour que nous puissions regarder la montre en cette période de besoin?!?!). On peut faire marcher le chauffage et se sécher les cheveux… Il ne faut pas sous-estimer la valeur des cheveux instantanément secs.

Ravitaillement

Pour le moment, je ne vais pas à l’épicerie ni à la supérette du coin. Chez moi, j’ai assez de nourriture et de papier hygiénique pour tenir au moins… une semaine ‼ Hier j’ai voulu commander des produits d'épicerie mais ils ne pouvaient pas nous livrer avant 10 jours !

Peut-être serais-je assez courageuse pour aller chercher des fruits et des légumes frais. Les pommes ça se garde longtemps !

Les petits commerçants

C’est dur de rester confiné comme ça. Et je pense aux petites boutiques et restaurants de proximité, à l’atelier de yoga, à l'école de musique, au salon de coiffure. Je ne sais pas comment ils vont s’en sortir ! Et qu'en est-il des enfants qui ne vont plus à l’école dont les parents sont des travailleurs de la santé et d'autres travailleurs essentiels? Tout cela va être vraiment difficile.

A quelque chose malheur est bon, disait ma grand-mère

Ce matin, j'essayais de me concentrer sur toutes les bonnes choses qui pouvaient arriver. Voici ce que j'ai trouvé jusqu'à présent. En plus de réduire le nombre de cas de coronavirus, rester comme ça chez soi réduira probablement le nombre des autres grippes et des rhumes. Ça va aussi faire diminuer le nombre de victimes des accidents de la route. Et j'imagine que la réduction des émissions de carbone va battre des records, pas seulement ici mais dans le monde entier, avec les navires de croisière, les avions et les voitures qui sont à l’arrêt.

Bon. Il y a vraiment beaucoup de placards à ranger, des vitres à nettoyer et des tonnes de travaux de jardin à faire. Voilà le bon côté des choses. Et pendant que j’écris ces lignes, je ne regarde pas les chiffres de la progression de la pandémie.

 

La télé-retraite, ce n'est pas forcément rester devant sa télé toute la journée ! C'est avoir un maximum d'activité via Internet : chatter avec ses amis, ses relations, faire des visites virtuelles de musée, lire des articles et documents que l'on aurait jamais eu le temps de lire, et bien d'autres choses encore.

Prenez soin de vous, restez en bonne santé et donnez de vos nouvelles”